calligraphie: Anne-Marie Jeanjean

« Et pour tous les êtres parlants, hommes ou femmes, le féminin est le premier autre qui peine à se faire entendre. »

La journée a commencé ainsi avec cette citation… merci à J. Kristeva pour cet ouvrage Seule une femme paru aux Editions de l’Aube. Tous ces articles, portraits, entretiens, (dont les dates de rédaction/publication vont des années 1970 à 2006) stimulent toujours la réflexion, les souvenirs aussi…

Dans la dernière partie du livre Guerre et Paix des Sexes (Introduction à l’Université européenne d’été, sept. 2006) au sujet de Arendt, Klein et Colette, je surligne avec joie : « De manière différente, chacune de ces trois femmes identifie la vie et la pensée, au point d’atteindre cette félicité extrême où vivre c’est penser-sublimer-écrire. »

Lire, lire, lire et relire, crayon en main, noter, voilà un livre qui ne risque pas de se faire oublier et… qu’on ne referme pas « comme ça » …